Partagez | 
 

 -VII La politique arcadienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shijima Shiki
Admin fondateur
Admin fondateur
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 12/10/2013
Age : 27
Localisation : Avachi sur sa chaise

Fiche de personnage
Catégorie: Children of the Void
Level/Grade:
Surnom: Superbia

MessageSujet: -VII La politique arcadienne   Ven 2 Déc - 17:26


VII- La politique Arcadienne



L'organisation politique d'Arcadia est un peu complexe, mais pas incompréhensible. On peut la décrire comme étant un empire aristocratique basé sur le principe de la méritocratie. Pour employer des termes plus communs, l'empire d'Arcadia est dirigé par l'empereur, avec 3 différents conseils, suivi d'une cour impériale composé uniquement de maisons dites aristocratiques, ou nobles. Ainsi donc, le pouvoir politique est départagé entre les différentes mains des maisons nobles. Maintenant regardons en profondeur le système politique arcadien.


L'Empereur: La figure de proue de l'empire, le soleil auquel la vie de tous tournent autour, le pouvoir que détient l'empereur est immense. Ce n'est pas tant que sa volonté est loi, mais c'est l'empereur qui est à la charge de chaque conseil, et il est doté du pouvoir de veto. Peu importe ce qu'un conseil peut décider, il a toujours le dernier mot. Un droit qu'il utilise avec parcimonie, l'empereur tient une autre fonction politique, il est le seul qui peut créer ou dissoudre des familles nobles, puisque c'est à lui que revient la tâche de juger la valeur des individus. Évidemment, ce dernier pouvoir est surtout une méthode très efficace pour étouffer les révolutions dans l’œuf et de maintenir le contrôle sur les familles nobles pour éviter les trahisons envers sa personne.


Les trois conseils: Depuis la dernière réforme impériale, les trois états de pouvoir sont maintenant séparés. Le conseil solaire est maintenant devenu : Le Magistrat, Le Cabinet, et le Sénat. Pour devenir membre d'un conseil, il y a plusieurs conditions qu'il faut respecter avant d'en devenir membre. Pour commencer, il faut déjà faire partie de la cour impériale, ensuite, il faut avoir une réputation suffisante parmi la dite cours pour considérer de devenir un conseiller. Cette réputation peut amener quelqu'un à être sponsoriser par un membre d'un conseil quelconque, ce qui le rends éligible à participer aux élections de la cour. À chaque 5 ans, une élection se produit pour élire à nouveau des membres pour prendre un siège dans un conseil. Chaque membre vote 3 fois, un vote par conseil, et les participants à la course électorale n'ont pas le droit de vote. Une situation récurrente pendant les élections est le manque de conseillers élus, alors dans ce cas, l'empereur choisit personnellement parmi les participants de l'élection qui peut prendre les places manquantes.

-Le Magistrat : La fonction de ce conseil est purement judiciaire, puisque chaque membre du Magistrat sont des juges, ou des représentants de la loi. Ce sont ceux qui interprètent les lois et qui appliquent les jugements selon la loi impérial. Maintenant, l'impartialité n'étant pas une qualité requise, il n'est pas étonnant de savoir que chaque magistrat essaye de s'avantager et de protéger la famille dont il fait partit. Le verdict d'un magistrat est absolu, sauf pour l'empereur qui peut intervenir et changer entièrement le verdict, grâce à son droit de veto, et personne n'est plus haut que l'empereur.


-Le Cabinet : De son vrai nom, le Cabinet des ministres, est le conseil qui est chargé d'exécuter la loi. Chaque conseiller est à la tête d'un ministère (ministre de l'éducation, ministre de la santé, ministre de la défense, ministre du développement etc.) et chaque ministre à le pouvoir quasi-absolu sur les décisions au sein de son ministère. Le travail d'un ministre consiste à établir un programme visant à améliorer ou garder une certaine stabilité, selon son ministère. Par exemple, le ministre de l'éducation doit s'assurer de la qualité de l'éducation à travers les écoles, préparer les cursus scolaires, et pleins d'autres tâches avec un budget alloué à l'année. Bref, vous avez une petite idée de ce que fait un ministre. Si un ministre n'a pas le pouvoir judiciaire d'un magistrat, il peut quand même se servir de son statut pour donner l'avantage à sa famille. Par exemple, un ministre de l'économie faire recours à des compagnies privées qui sont au nom de sa famille est une chose commune dans le Cabinet.

-Le Sénat : Le dernier mais non le moindre, le Sénat est celui qui élit les nouvelles lois. Chaque sénateur peut créer un projet de lois et le proposer au Sénat. Ensuite, chaque sénateur peut motionner ou rejeter le mandat proposé. Ce conseil est très sujet au phénomènes des faveurs accumulés et de la corruption. Il n'est pas surprenant de savoir qu'un sénateur aie graisser la patte de quelques confrères pour que son projet de lois soit accepter, c'est monnaie courante.


-Le conseil Oméga 
: Officieusement considéré comme un conseil, le conseil Oméga est le nom donné aux généraux d'Arcadia. Les élites Oméga se gèrent eux-mêmes, comme les autres conseils, avec l'Empereur à leur têtes. Néanmoins, les élites Oméga ne sont pas au dessus de la loi impériale, et au contraire, ils la servent du mieux qu'ils peuvent. Il arrive souvent que le Magistrat collabore avec les élites pour prendre des mesures extra-judiciaire, ou qu'un officier soit investi d'un tel pouvoir pour permettre plus de flexibilité en temps de crise.


-La Cour Impériale : Nom donné  à l'entourage de l'empereur, la cour impériale est le centre névralgique de toutes les familles aristocratiques.  Chaque maison a au moins un représentant dans la cour, pour défendre leurs intérêts. Si se sont les conseillers qui prennent les décisions avec l'empereur, l'influence de chaque noble se fait sentir dans la cour impériale. La cour est aussi considéré comme un entraînement pour les jeunes puisque pour rejoindre la cour impériale, en plus de faire partie d'une famille noble, il faut avoir terminé l'école dans la filière :________. Puis, survivre à une horde de nobles qui se croit tout permis n'est pas pour tout le monde.


-Les familles aristocratiques(Communément appelés nobles) :  Les nobles prennent leurs origines dans le début de l'empire arcadien. C'était tout simplement les premières familles arcadiennes, qui avec le temps devinrent les nobles quand l'empire devint stable. Beaucoup de familles peuvent retracer leurs ancêtres jusqu'au début de l'empire, mais pas toutes les familles ont cette origine, car c'est l'empereur qui décide quel famille devient noble ou non, parce que ce qui est plus important que la tradition et le sang, c'est le mérite personnel. Donc, de nombreuses familles nobles ont atteint ce niveau grâce aux mérites du premier de la famille. Être noble, ou aristocrate, signifie de faire parti d'une famille qui a su se faire reconnaître par l'empereur.

Néanmoins, il y a plusieurs façons de rejoindre une maison de noble sans pour autant partager un lien de sang. La première, c'est le mariage, mais c'est aussi la moins probable puisque le mariage est considéré d'une façon politique chez les nobles. Il y a plus d'avantages à marier sa fille à un autre noble qu'à un inconnu, puisque le noble a déjà des possessions ou fait ses preuves devant l'empereur. Aussi, le mariage entre nobles lie les deux familles ensemble, ainsi donc, le mariage est une énorme manœuvre politique et donc qui est fait avec réflexion. Mais il faut pas tomber en proie au désespoir, un non-noble peut être intégré par une famille si celle-ci lui en juge digne, avec l'approbation de l'empereur. C'est une situation qui arrive souvent quand une famille noble n'a pas de représentants à la cour et donc intègre quelqu'un qui est en mesure d'aller rejoindre la cour impériale. Puis une troisième façon, c'est par le mérite personnelle, un individu reconnu par l'empereur peut demander à rejoindre une famille noble de son choix, et l'empereur ne peut refuser cette faveur puisque il est tenu par la loi impériale d'obtempérer à une seule demande de tels élus.  On peut aussi dépenser des crédits arcadien pour atteindre le statut de noble, mais contraire à la faveur de l'empereur, on ne peut pas choisir sa famille.

Si la position de noble peut être acquise, elle peut aussi être enlevée. Si une famille se déshonore ou ne fait rien de particulier pendant 20 ans, elle perds ses droits et la famille est effacée des annexes. Les nobles peuvent perdre leur droits si ils se rebellent ou agisse à l'encontre de l'empereur, et subiront de très grandes punitions car la trahison est un crime qui peut être châtié par la mort.

Être noble, c'est s'adonner au jeu de pouvoir qui ne connaît pas de fin. Surveiller ses arrières, les manigances, les complots, les faux-semblants, les faux amis, la vie est pleins de dangers pour les nobles, et elle n'est pas si rose qu'on le pense. Les nobles ont moins de libertés face à leur désires qu'un citoyen lambda.


La Loi Impériale : Il n'y a qu'un seul code de lois en Arcadia et c'est la Loi Impériale, qui est souvent sujet à des modifications de la part du Sénat. On considère un acte illégal si il va à l'encontre de l'empereur ou de la propriété privé, et le châtiment varie beaucoup selon la personne qui applique la loi. Il y a deux façons de régler un crime, châtiment immédiat ou un appel au magistrat. Le châtiment immédiat est une punition qui est donné dès que le criminel est appréhendé, on peut soit lui infliger une punition physique, lui mettre une amende salée, ou l'amener en prison pour un temps indéterminé. Il faut comprendre que les punitions sont très arbitraires et dépendent du cas, par exemple, un oméga ne tuera pas une personne qui a tenté de commettre un vol, mais il peut lui casser la main sans que cela soit considéré comme un abus de pouvoir. Sinon, le citoyen à le droit de faire appel à un magistrat pour se faire juger. Cependant, il faut comprendre que faire appel à un magistrat n'est qu'un dernier recours puisqu'ils ne considèrent que les crimes graves ou si il y a un manque de preuves, donc un voleur ne pourrait pas faire appel à un magistrat, mais un violeur ou un meurtrier, oui. En plus, faire appel à un magistrat est très coûteux en crédits. Encore, les jugements amenés par un magistrat sont aussi arbitraire, car chaque cas est différent et donc chaque cas demande un jugement situationnel , et si il y a une faute de preuves, le magistrat peut quand même déclarer un verdict coupable. Il faut comprendre que la cour judiciaire est rarement utilisé, c'est le magistrat de service qui se déplace ou qui se promène avec une patrouille, il n'est pas rare qu'un officier Oméga ait aussi les droits d'un magistrat dans de tels situations.

Pour ce qui est des libertés personnelles, les citoyens en ont beaucoup, ils sont libres de faire n'importe quoi, tant que cela ne porte pas atteinte à l'empereur ou la propriété privé. Donc un citoyen peut être un alcoolique, un junkie, se nourrir de ses propres vices, tant et aussi longtemps qu'il n'entre pas en conflit direct avec la loi.


Le statut de citoyen et le crédit:

On considère un citoyen selon l'âge et son nombre de crédits. Pour être un citoyen arcadien, il faut avoir 16 ans, et avoir un nombre suffisant de se qu'on nomme crédit arcadien. Dépendant de la zone, un nouveau citoyen reçoit un certain nombre de crédit, la zone A reçoit plus de crédits que celui de la zone B, qui en reçoit suffisamment pour être considéré comme un citoyen et la zone C n'en reçoit que la moitié de quelqu'un en zone B. Le crédit est considéré comme une passe sociale qui prouve la valeur d'un individu, son mérite personnel en somme. Mais le crédit ne sert pas simplement à définir si un individu est un citoyen ou non, il permet au dit individu de se permettre des privilèges que seul les citoyens exemplaires ont le droit de faire.


-Introduction; La ville d'Arcadia
-I L'histoire selon Arcadia
-II La place de la religion en Arcadia
-III La technologie Arcadienne et son armée
-IV La médecine Arcadienne
-V Les territoires Arcadiens
-[url=VI Le parcours d'un Arcadien]VI Le parcours d'un Arcadien[/url]
-VII La politique Arcadienne
-[url=VIII Aujourd'hui]VIII Aujourd'hui[/url]
Revenir en haut Aller en bas
http://takaro-arcadia.forumactif.org
 
-VII La politique arcadienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le boulangisme politique de Préval
» Tragédie-comédie des bouffons de la politique en Haiti
» Victoire Repugnante de la classe politique traditionnelle
» LA METEO POLITIQUE HAITIENNE ET LE JUDEO VODOU !
» Une nouvelle ou une proposition politique ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Takaro - Arcadia :: Encyclopédie de Takaro :: Le monde de Takaro-
Sauter vers: